Le 18 mai, Bouvron fêtait son Très petit festival de la paix

John Helliwell et Alan Simon lors de l'édition 2012
John Helliwell et Alan Simon lors de l'édition 2012

A Bouvron, le Très petit festival de la paix proposait sa 2ème édition à l’occasion de la fête de l’Europe. Toute la journée du 18 mai, la ville s’est animée aux couleurs de l’Allemagne.


« Cette année, on voulait emmener plein d’autres gens. » annonce pleine d’entrain Catherine Vanson, l’adjointe information-communication-associations de la mairie de Bouvron. « Pour la première édition, on a démarré petitement . » Petitement en quantité, mais pas en qualité : puisque lors des concerts, le saxophoniste de Supertramp, John Helliwell et son jazz band Crème anglaise était aux côtés d’Alan Simon, l’auteur-compositeur nantais, interprète des opéras-rocks Excalibur et Anne de Bretagne. (photo) Le premier festival passé, l’adhésion des habitants emportée, voilà qu’un comité informel composé d’une dizaine de bénévoles et d’élus s’est lancé dans l’organisation de cette deuxième édition. La ville s’est embarquée autour de ce projet : les commerçants décorent leurs vitrines autour de l’Allemagne avec l’aide des enfants des écoles. Une classe va plus particulièrement réaliser des panneaux comparant les symboles de la France et de l’Allemagne. « Il y a une véritable dynamique communale ».


Le Très petit festival de la paix.

Unir les pays engagés dans le second conflit mondial dans un évènement convivial, voilà la volonté de ce très petit festival. « Bouvron est une petite commune de 3000 habitants. C’était donc normal d’être le « Très petit festival de la paix ». On a voulu donner un côté décalé à l’évènement. Et ça représente aussi la dimension humaine du festival. On va essayer d’inviter chaque année un pays qui a participé à ce conflit. Cette année ça sera l’Allemagne ».

L’Allemagne à Bouvron pour le très petit festival de la paix, tout un symbole. La commune a été le théâtre de la résistance des allemands lors de la Libération. Cette enclave contrôlée par l’occupant pendant la seconde guerre mondiale est mieux connue sous le nom de «la poche de Saint-Nazaire ». Et c’est donc ici qu’a eu lieu la dernière reddition. En inaugurant le mémorial le 20 mai 1951, Charles De Gaulle aura ces mots : « Le 11 mai 1945, c'est ici que s'est terminée la deuxième guerre mondiale en Europe ». En 2012, c’est donc là qu’a commencé le Très petit festival de la paix. « On n’oublie pas les faits historiques mais on veut aussi se tourner vers la paix » confie Catherine Vanson.


Une programmation aux couleurs de l’Allemagne


A 16h, la « très petite randonnée » –longue de 300 mètres- reliera la salle de spectacles HORIZINC au mémorial. Cette déambulation sera menée par la troupe de théâtre Bulles de Zinc.

 

A 17h, l’association LUDOLANGUES apprendra l’Allemand par les gestes aux enfants. Dans le même temps sera projeté le film L’Allemagne romantique qui emmène les spectateurs dans un tour d’une quinzaine de villes allemandes.

 

A 20 h 30, un premier concert aura lieu à Horizinc : le groupe allemand Mardi Gras.bb venant de Mannheim viendra amener une touche mêlant jazz, blues, funk et soul. Puis cela sera au groupe français Ma valise de clore cette soirée. Le tout, accompagné de bière allemande.

 

Deux expositions seront également installées dont l’Europe aux 27 visages d’Eric Perraud prêtée par la Maison de l’Europe ainsi qu’une seconde réalisée par les enfants des écoles de la commune.